Les associations entre des couleurs et des langues (la première partie)

Vous êtes dans une librairie londonienne. Vous avez passé les livres pour des enfants. Voici les romans. Et là, la littérature non-romanesque. En fin, vous l’avez trouvée : la section des langues.

Rangé par ordre alphabétique, les livres sont un arc-en-ciel de couleurs. Généralement, les livres pour apprendre le français sont bleus ; pour l’espagnol, ils sont oranges ; l’italien est vert ; l’allemand est noir et le russe et le chinois sont rouges. Mais ce n’est pas important, hein ? Les couleurs sont seulement lié avec les drapeaux ; c’est tout, non ?

Peut-être c’est parce que j’ai synesthésie, j’ai toujours pensé que la couleur a beaucoup de l’influence aux pensées, les avis et la compréhension au générale. (Je devrais ajouter : je n’ai pas la synesthésie avec des couleurs, mais j’experience les sentiments comme des goûtes. Par exemple, quand je suis tombée amoureuse avec mon petit-ami, j’ai goûter du caramel salé tout le temps, mais quand j’avais des problèmes avec la dépression, j’ai goûter le charbon de bois sans cesse.)

Même si je ne vois pas des couleurs quand j’écoute de la musique, j’ai l’impression de la fluidité des sens. En fait, il y avait des études sur cette idée qu’ils ont montré le lien fort entre le goût et l’odorat. L’exercise mental de « Mary’s Room » pose des questions (avec des autres choses) de la rapport entre les couleurs, les sentiments et la compréhension du monde.

Mais qu’est-ce que le lien entre les langues et les couleurs ? Dans beaucoup des librairies britanniques, les dictionnaires anglaises sont bleues ou noires. Qu’est-ce que ça veut dire si les livres français ou allemands sont aussi bleus ou noirs?

Peut-être, c’est qu’un théorie de complot. Je sais pas. Mais cette poste de blog n’est que la première partie. Je voudrais écrire une deuxième, avec plus de recherche.

J’espère que tout va bien.

A la prochaine !

Le Voyage Recommence ! : J’ai fini « Babbel Beginner 3 »

Bonjour à tous! J’espère que tout va bien dans votre voyage linguistique ! Aujourd’hui je vous mettrai à jour avec mon progrès avec le russe.

Mais premièrement, j’ai voulu ajouter un petit avertissement : j’apprends le russe beaucoup dans le mois dernier, mais j’ai utilisé des autres ressources, particulièrement, j’ai parlé beaucoup plus avec mon petit-ami, j’ai écouté de podcast de « RussianPod101 » et j’ai utilisé les lectures et les écoutes de « Polyglot Planet ». J’ai fait une indigestion de Babbel, je crois, donc ma motivation de l’utiliser a disparu pour un peu.

Mais ne plus! Et aujourd’hui, j’en ai fini le troisième programme. J’ai beaucoup plus confiance de parler russe, et je suis vraiment vraiment plus comfortable de lire l’alphabète cyrillique.

Pour contexte, voir les certificats des cours:

Screen Shot 2017-03-09 at 17.36.16.png

Screen Shot 2017-03-09 at 17.36.24.png

Screen Shot 2017-03-09 at 17.33.53.png

Comme prévu, chaque fois, le niveau devient plus complex, plus compliqué et plus avancé. Mais mon progrès le montre, non?

C’est difficile à dire si c’est Babbel soi-même. Cependant, je ne pense pas que cette amélioration ait fait par Babbel. Bien que Babbel fournisse une fondation très bien, c’est aussi assez limitant.

En ce moment, pourtant, c’est pas possible à dire si c’est vraiment limitant, ou si c’est comment je l’utilise. On verra.

À la prochaine !